Cyber réputation

Cyber réputation

a eux seuls ces deux mots suscitent l’émoi, la peur, cyber réputation … cyber criminalité, pour les internautes ces deux notions sont proches. Le monde d’internet n’est qu’une transposition de notre monde actuel et bien réel. Comme dans nos rues de Rivoli ou nos Champs Elysées, l’avenue Montaigne, nous avons des boutiques réputées qui ont “pignons sur le web”, dont la présence sur le Net est contrôlée par une armée de community managers qui veillent sans relache sur l’intégrité de leurs marques et produits. Toujours comme dans nos villes nous trouvons sur le net des zones étranges et noires, des quartiers peu fréquentables en périphérie comme le Dark Web ou Black Web. Ereputation: Cyber réputation : deux mots qui désignent le même univers.

cyber réputation

cyber réputation

Un univers où nous devons apparaître sans fausses notes, un peu comme si nous étions invités dans une soirée de notables de provinces : notre mise doit être impeccable Alors si il est simple d’être poli et courtois en société, de se présenter à elle dans un beau costume ou une belle robe, porter la montre que nous devrions tous porter à notre poignet à partir de cinquante ans, comme nous l’a conseillé un publicitaire célèbre et noceur. Paraître sur le net dans ses plus beaux atours ne se contrôle qu’avec beaucoup de difficultés dés lors que pour les entreprises par exemple des problèmes de qualité, de livraison, de leurs produits sont exposés dans des forums. Pour les particuliers les problèmes d’e-réputation ou de cyber réputation sont plus variables suivant les cas. Des patients mécontents, une condamnation, une faillite, une canditature à une élection sous une étiquette qui finalement vous colle à la peau, un peu trop pour trouver un emploi après la défaite électorale. Une fois toutes les solutions amiables sont épuisées sans résultats, la seule méthode efficace pour faire disparaître ces mauvais informations, ces mauvaises occurrences qui vous gênent consiste à les enfouir et de les réléguer vers les pages 2 et 3 de la recherche Google, sachant que pour 95% des internautes, les résultats de la première page suffisent à se forger une opinion. C’est bien pour cela que Google exploite au maximum, (un peu trop d’ailleurs), en diffusant des publicités payantes sur les résultats de la première page : 3 annonces en haut de page, 3 annonces en bas de page.

Lire également l’article Agence de veille et conseil en E-réputation.