Défense de votre réputation sur internet

<h1>Défense de votre réputation sur internet</h1>

En définitive quels pourraient être les éléments nécessaires pour la défense de votre réputation sur le net? Il est nécessaire d’être plus que présent et visible sur le net, encore faut-il que les informations soient positives pour le développement de votre activité. Un domaine d’activité est d’ailleurs confronté de plein fouet par la e-réputation sur le net : l’Hôtellerie et la Restauration ! Un petit-déjeuner servi avec un peu de retard, un plat un peu trop épicé et bing, la sanction tombe sur Tripadvisor. Il ne faut pas hésiter à utiliser son droit de modération pour répondre à ces clients mécontents, et parfois en tirer quelques leçons dans l’organisation de son activité. Pour redresser un établissement tombé dans les oubliettes des avis Tripadvisor, il faut redoubler d’effort, se remettre en question parfois. Les critiques sont elles non fondées, « ai-je irrité un concurrent jaloux » (cela arrive hélas). Ces métiers sont avant tout des métiers d’accueil. Les clients viennent dans un hôtel ou un restaurant pour passer un bon moment, pensez à de petites attentions comme un petit bouquet de fleurs fraîches de saison ( et non en plastiques), une bougie le soir dans une ambiance plus tamisée. Pensez dans votre restaurant que vos clients aiment se parler discrètement, ne les entassez pas comme des sardines, préférez 32 tables espacées plutôt que 40 tables mitoyennes et de vraies tables pas des guéridons où l’on ne sait pas ou poser son smartphone, ses lunettes,parcequ’il y a juste la place pour 2 assiettes, une bouteille des verres et un panière à pain (frais de préférence et pas de la baguette industrielle). Aux clients les plus réceptifs offrez un digestif en leur demandant de penser à vous mettre une bonne note (comme à l’école) sur Tripadvisor. Noter est devenue une attraction télévisuelle constante compte tenu du nombre d’émissions qui proposent de noter des gites, des recettes. Comme dans beaucoup de secteurs marchands, le client souhaite une relation horizontale et donc équitable, alors qu’avant on imposait au client une relation verticale un tantinet autoritaire et dogmatique.

Share This: